SESSION I

SÉBASTIEN

VIOLONCELLE

VAN KUIJK

3ème Prix du « Concours International de Jeunes Concertistes » de Douai, 2ème Grand Prix et prix spécial Gustav Mahler au Concours International « Printemps de Prague 2000″, Prix du Meilleur Espoir offert par la SACEM lors du 7ème Concours Rostropovitch, 5ème prix du concours international Pablo Casals à Kronberg/Frankfurt (Allemagne), Gagnant du Prix Pro Musicis, lauréat de la Fondation Groupe Banques Populaires (NATIXIS) et de la Fondation Meyer, le violoncelliste Sébastien van Kuijk est l’un des musiciens les plus brillants de sa génération.
Après avoir étudié auprès de Jean-Marie Gamard et Philippe Müller à Paris, il reçoit les conseils de maîtres tels que Frans Helmerson, Natalia Chakoswskaya, Gary Hoffman, Maria Kliegel, Aldo Parisot, Janos Starker, Davis Geringas, Jens Peter Maintz, Gabor Takacs-Nagy, Pieter Wiespelwey, Gerhardt Schulz et Günter Pichler.
Il joue alors en soliste, avec, entre autres, l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine, l’Orchestre Philharmonique de Chambre de Bohème, le Bohuslav Martinu Philharmonic, l’Orchestre de la Radio Nationale de Bulgarie à Sofia, l’Orchestre symphonique de la Radio de Francfort, le London Cello Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre de Besançon, l’Orchestre de Douai, l’Orchestre d’Auvergne et collabore avec des chefs tels que Arie van Beek, Nicolas Farine, Emmanuel Krivine, Jean-Jacques Kantorow et Karl Anton von Rickenbacher.
Il se produit aussi en récital ou soliste de par le monde sur de grandes scènes internationales :
Salle Gaveau, Auditorium du Louvre, Radio France, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Théâtre des Champs-Elysées, Arsenal de Metz, Rudolfinum de Prague, Tokyo Bunka Kaikan, Casals Hall de Tokyo, Amsterdam Concertgebow, Seoul Art Center, …
En août 2007, les Holland Music Sessions l’invitent à faire partie du programme « New Masters on Tour » pour la saison 2008-2009. Cela lui a permis de se produire au Concertgebouw d’Amsterdam, à La Haye, à Bergen, … Il est également au festival Menuhin à Gstaad (Suisse) en février 2008, festival parrainé cette saison par le violoncelliste Mischa Maisky et au Théâtre des
Champs-Élysées en septembre de la même année en soliste accompagné par l’Ensemble Orchestral de Paris. Depuis cette année, il devient lauréat de la Swiss Global Artistic Foundation.
Musicien passionné par la musique de chambre, il se produit aux côtés de partenaires tels que Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Dana Ciocarlie, Alexandra Conunova, Geoffroy Couteau, Jérôme Ducros, Augustin Dumay, Philippe Graffin, Florent Héau, Gary Hoffman, Marie-Josèphe Jude, François Leleux, David Lively, Paul Meyer, Julia Migenes, Blythe Teh Engstroem, Alexandre Tharaud, Cédric Tiberghien, le quatuor Ebène, le quatuor Danel…
Son besoin vital de partager avec son public de la musique nouvelle l’amène à travailler avec nombre de compositeurs d’aujourd’hui. Il est alors le dédicataire de la sonate pour violoncelle seul de Karol Beffa. Nicolas Bacri lui dédicace aussi en 2004 sa Sinfonia Concertante pour violoncelle et orchestre et Thierry Escaich une pièce pour violoncelle seul intitulée Folia . Après avoir collaboré avec les compositeurs Gyorgy Kurtag et Pierre Boulez, Sébastien travaille également avec Henri Dutilleux ses Trois strophes sur le nom de Sacher et joue d’ailleurs lors du concert organisé en 2006 pour les 90 ans du maître à la Maison de Radio-France à Paris en sa présence.
Sébastien van Kuijk s’intéresse aussi au dialogue entre formes d’expression artistique. Ainsi en 2012, il participe à un projet audacieux alliant mise en scène, création lumière et musique autour de l’oeuvre d’Arnold Schöenberg « le Pierrot Lunaire » replaçant l’oeuvre dans son contexte originel d’oeuvre de cabaret berlinois. Il se produit alors aux côtés de Julia Migenes, Nicolas Farine, Aleksandar Tasic, Solenne Païdassi, Blythe Teh Engstroem, Loïc Schneider à la Chauxde-Fonds. Ce projet l ‘amène notamment à l’art de l’improvisation. Ce projet se rejouera courant de la saison 2013/2014 à Antibes et Amsterdam.
Parallèlement à sa carrière de soliste, il fonde avec son frère Nicolas, violoniste, le quatuor van Kuijk au sein duquel il jouera trois ans durant avant d'évoluer vers autre chose. En septembre 2013, ce jeune quatuor remporte alors le 1er Grand Prix et le prix du public au concours international de quatuor à cordes de Trondheim (Norvège), ce qui leur a permis de se produire en Norvège, au Danemark et en Allemagne dans de prestigieux festivals.
Sébastien van Kuijk devient également violoncelle solo de l’Orchestre International de Genève.
Son expérience multiple lui permet alors d’être appelé par les Hautes Écoles de Genève et Lausanne afin de préparer le pupitre de violoncelle de leurs orchestres à un projet de concert commun dirigé par Pierre Boulez/Thierry Fischer dans un programme alliant entre autre « le Sacre du Printemps » de Stravinsky et « les Notations » de Boulez.
Il est aussi un invité régulier de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège et du Amsterdam Sinfonietta avec qui il collabore en temps que violoncelle solo et musicien de chambre. En 2016, Sébastien devient officiellement violoncelle solo au sein du Aurora Orchestra de Londres. Grâce à cet ensemble aux multiples projets ambitieux et créatifs allant de la musique de chambre au symphonique, il sera amené à jouer au Royal Festival Hall, au Royal Albert Hall et à Kings Place (Londres), au Royal Concertgebow (Amsterdam), Bilbao, à la Philharmonie de Cologne, etc.
Sébastien van Kuijk a enregistré plusieurs disques de programmes variés dont un des oeuvres pour violoncelle et piano de Mendelssohn avec la pianiste Dana Ciocarlie, sorti début Mai 2009 chez le label INTRADA. En 2015, il enregistre avec la violoniste Solenne Païdassi et le pianiste Laurent Wagschal le trio avec piano de Louis Thirion pour le label Timpani. Il enregistre également en 2016 pour Klarthe / Harmonia Mundi les "Quatre Saisons" de Nicolas Bacri, cycle de concertos aux côtés de François Leleux, Valeriy Sokolov, Adrien Lamarca et l'Orchestre de Besançon dirigé par Jean-François Verdier, qui a déjà reçu de très belles critiques et qui a reçu une nomination International Classical Music Award pour l'année 2017. Sébastien joue sur un violoncelle attribué à François FENDT fin 18ème début 19ème siècle prêté par le Fonds Instrumental Français.

POURQUOI /

UNESCO

UN CADRE MAGIQUE & ENVOUTANT

NANCY PATRIMOINE MONDIAL DE L'HUMANITÉ

90 SALLES & STUDIOS

FORMENT LES LOCAUX DU CRR

30 CONCERTS

DU FESTIVAL NANCYPHONIES EN ACCÈS LIBRE

30 ANS DE SAVOIR FAIRE

DES MUSICIENS AU SERVICE DES MUSICIENS

© 2020 ACADÉMIES DU GRAND NANCY     +33 3 83 96 76 15 contact@academiesdugrandnancy.com

  • Grey Facebook Icon